Blog

  • hondakinak

Interview du quotidien Ara: “Les déchets peuvent être transformés en produits innovants”.

déchetsLa société Zicla a trouvé dans les déchets une opportunité de changement. Depuis 2005, elle œuvre pour les transformer en nouveaux matériaux pour l’industrie et le marché des matières premières, tout en collaborant à la création de villes efficaces et durables.

Entretien avec Alfredo Balmaceda, co-fondateur de Zicla. [Catalan]

Vous avez perçu les déchets comme une opportunité commerciale, mais également environnementale. Qu’est-ce qui

On estime qu’en 2050, 70% de la population mondiale vivra dans les villes. Il va donc falloir relever des défis très importants, dont la gestion des déchets générés par ces villes.

Heureusement beaucoup de ces déchets peuvent être transformés en de nouvelles matières premières pour l’industrie et même en produits permettant d’apporter des solutions aux villes qui les ont générés. Dans cet objectif, nous travaillons à développer des systèmes basés sur des produits éco-conçus et fabriqués à partir de déchets.

Est-ce que vous pensez que l’avenir passe par l’économie circulaire?

La vision circulaire de l’économie est beaucoup plus rationnelle que la vision linéaire, faussement basée sur l’idée que les ressources sont infinies. Cela a du sens de travailler sur la base de l’écoconception des produits, en tenant compte de leur cycle de vie complet. Valoriser les déchets et les intégrer au cycle de production comme nouvelles matières premières est beaucoup plus logique et économiquement viable que de les détruire dans des incinérateurs ou de les envoyer en centre de traitement.

Vous avez développé des systèmes pour les pistes cyclables : de quoi s’agit-il?

Le développement d’une ligne de séparateurs de pistes cyclables entre pleinement dans la stratégie de Zicla. Le vélo est un pari stratégique des villes, mais pour être utilisé il doit disposer d’une infrastructure sûre et c’est là que nous intervenons ! Nous avons développé une ligne de séparateurs dissuasifs pour les autres véhicules qui circulent sur la chaussée, sans arêtes vives pour protéger les cyclistes et les piétons, très visible et fabriqué avec des matériaux recyclés et recyclables. Les séparateurs de pistes cyclables Zebra et Zipper sont actuellement installés dans le monde entier, dans des villes comme Barcelone, Londres, Madrid, Séville, Houston, San José (en Californie), Santiago du Chili, Mendoza ou Perth.

Vous faites également du conseil aux entreprises pour la valorisation de leurs déchets. Est-ce que cette implication est nécessaire pour la sensibilisation?

Il s’agit plus d’optimiser les ressources. Les entreprises peuvent gérer leurs déchets de manière classique, mais certaines entreprises vont plus loin en s’intéressant à la valorisation de leurs propres déchets. Les raisons peuvent être économiques (entreprises qui revendent les déchets qu’elles génèrent), environnementales (améliorer leur positionnement) et sociales envers les citoyens et leurs propres actionnaires. Chez Zicla nous pouvons les aider à atteindre ces objectifs.

Quel est le prochain domaine auquel Zicla va s’intéresser ?

Nous continuerons d’éco-concevoir et de développer des solutions pour les villes à partir de matériaux recyclés, en particulier de déchets plastiques divers. Nous sommes actuellement en train de tester des mélanges de polyéthylène et aluminium issus de la récupération de la cellulose des déchets d’emballages de Tetrabrik, et notre grand défi sera qu’à l’avenir nos produits soient “intelligents”.

Laisse un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

info@zicla.com | T. +34 932 242 731. c/ Ramon Turró 100-104, 4º-3ª. 08005, Barcelona